• ZIPPO

     

      

      

    Ainsi le ZIPPO est un matériel des GI arrivé en France avec le D-Day

     

    Qui ne connaît pas le briquet avec le clic caractéristique et qui fonctionne par tous les temps. Accessoire indispensable pour les fans d’Outdoor et objet convoité des collectionneurs.

      


    L’histoire du briquet Zippo est une histoire typique de réussite américaine, laquelle a commencé d’une façon totalement anodine.

      

    En 1932 le créateur de société George G. Blaisdell rencontre un ami au Bradford Country Club qui essayait d’allumer sa cigarette avec un monstrueux briquet deux pièces.

      

      

    A la question, pourquoi n’utilise-t-il pas un briquet plus élégant, l’ami lui répond « parce que celui-ci fonctionne ! »

     

    Ceci fit un tel effet sur M. Blaisdell, qu’il essayât aussitôt d’améliorer ce briquet, pour finalement créer un nouveau briquet. Ce briquet devait être fiable et facile à manier avec une main et d’un bel aspect élégant.

     

    Pour le nom il s’inspirât d’une autre invention de l’époque, la fermeture éclair. Le nom de la fermeture « Zipper » lui plaisait, alors il nomma son briquet tout simplement « Zippo ». Pour lieu de production il se servit d’un atelier au deuxième étage du vieux garage Rickerson & Pryde, dans sa ville de naissance Bradford, Pennsylvanie.

      

    En 1934 Blaisdell déposa son premier brevet au « United States Patent office » lequel lui fût attribué le 3-mars-1936.Le numéro du brevet était le 2032695 et a été accueilli fin 1936 dans le « bottom stamp ».

      

    Au départ la production démarrât difficilement. Le premier mois il ne trouvât que 82 clients et le mois d’après il produisit tout de même déjà 367 briquets Zippo. Rien d’étonnant, la crise mondiale du commerce « Great Depression » était encore loin de sa fin.

      

      

    En l’année 1935 la « compagnie Kendall Refining » commandait 500 briquets Zippo comme support de publicité. Ainsi s’est ouverte pour Blaisdell la porte de l’important marché des supports de la publicité.

      

    Lors de l’augmentation des ventes, Blaisdell agrandit son usine. Le nouveau et moderne siège de la « Barbour Street » a été investi en 1955. Une réclame en néon géant sur le toit brandissant les mots « Home of Zippo windproof lighter – they work » devenait l’emblème de la ville de Bradford, visible de loin.

     

    A l’exception de quelques améliorations à la mécanique de la pierre à feu ainsi que de la forme du boîtier, le design original de Blaisdell est resté quasi le même jusqu'à nos jours. Non négligeable, c’est la garantie à vie « Lifetime Guarantee » qui a permis le triomphe aux USA et à sa suite dans le monde entier.

     

      

    Le briquet Zippo « Zippo Lighter » est devenu le symbole de l’American Way of Life et le briquet le plus connu dans le monde entier.

     

    Pour pouvoir constater laquelle des séries produites a eu le plus grand succès, il commençât dès 1950 à marquer les briquets de leur numéro de série, fondement de l’hystérie naissante de collection : les briquets Zippo valent comme des objets très prisés et précieux de collection.

     

    Ceci tient surtout au fait que les briquets Zippo transportent l’histoire imagée du temps. Que ce soit des vols de la NASA, la journée de la libération ou des personnages historiques, celui qui cherche un support de publicité ou de communication de valeur, choisit le briquet Zippo.

      

    Le degré extraordinaire d’être connu de partout a amené le briquet Zippo à être l’accessoire inévitable de plus de 1000 films de long-métrage dans le monde entiers. 430 millions de briquets Zippo ont ainsi été fabriqués dans le courant de l’histoire de la société à Bradford. Cette fameuse histoire de la réussite continue.

     

    Par la série de succès des briquets Zippo à gaz MPL, jusqu’à des lunettes de soleil, montres, accessoires d’écriture et produits de maroquinerie, la base d’une nouvelle série de produits est toujours cette exigence qualitative mise en exergue depuis la réalisation du « Zippo Lighter » par George G. Blaisdell il y a 80 ans.

     
     

     

     

     

     

     

    http://www.forum-auto.com/automobiles-mythiques-exception/section5/sujet387070-210.htm

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « PAUL COLLETTE, RESISTANT FRANCAISANGLETERRE - PREPARATIFS du D-DAY.....NORMANDIE....6 juin 1944 »
    Partager via Gmail Delicious Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :