• Réseau ZÉRO-FRANCE

    LA RESISTANCE

    Afficher l'image d'origine 

    Réseau ZÉRO-FRANCE

     

     

    Zéro-France est une antenne en France d'un réseau d'origine belge,

    le réseau Zéro, fondé en juillet 1940 par Fernand Kerkhofs, directeur du service information du holding financier belge Brufina,  

    avec William Ugeux, Louise de Landsheere et quelques amis.

     

     

    Le réseau Zéro-France est cofondé en juin 1942 dans le Nord de la France par un capitaine de la Première Armée belge membre du SIS, Gérard Kaisin, et par un industriel français Paul Joly .

     

    Le service de renseignement Zéro est un réseau de la résistance belge pendant la Seconde Guerre mondiale.

    Actif de 1940 à la libération du pays, il est notamment en contact avec le Special Operations Executive britannique.

     

     

    Zéro-France se développe logiquement sur le Nord de la France puis s'émancipe sur la Normandie, la Région parisienne et les Pays de Loire.

     

    Le réseau est divisé en sous-réseaux et en secteurs :

     

    Joly  prend la direction du sous-réseau Nord et Kaisin celle du sous-réseau Paris qui comprend douze secteurs dont le secteur Calvados.

     

    Après l'arrestation de Joly en juillet 1943; Kaisin prend le commandement de l'ensemble du réseau et confie celui du sous-réseau Paris

    à Louis Roussel dit "Sahara".

     

    LOUIS ROUSSEL

    Légende :

    Louis Roussel, chef du sous-réseau Paris de Zéro-France et chef des corps-francs de Libération-Nord pour l'Ile-de-France

     

    Source : © Bureau Résistance Droits réservés

    Détails techniques :

    Photographie analogique en noir et blanc.

     

    Date document : Vers 1946

    Lieu : France - Ile-de-France

     

    Le secteur du Calvados est créé à partir d'octobre 1943 par Aimable Lepeu (41 ans en 1940), pharmacien à Dives-sur-Mer, qui en devient le chef; suite à sa rencontre avec Roussel .

     

    Il se développe considérablement dans la région Dives-Cabourg et devient le principal réseau de Résistance implanté dans cette région durant la Seconde Guerre mondiale.

     

    Aimable Lepeu a sous ses ordres directs quatre lieutenants. chacun responsable d'un petit nombre de résistants :

    le garagiste Pierre Dupont ((35 ans en 1940, mécanicien garagiste - Domicile : Cabourg);

    Marius Tréfouel (26 ans en 1940, cheminot - Domicile : Deauville);

    Fernand Fanneau (37 ans en 1940, menuisier -Domicile : Villers-sur-Mer) et Pierre Thieulle (59 ans en 1940), ancien receveur des postes de Cabourg.

     

    L'activité essentielle des résistants du réseau est l'observation et la collecte de renseignements sur le Mur de l'Atlantique et les mouvements de troupes allemandes, renseignements précieux transmis à l'IS. Le réseau est en parallèle un réseau d'évasion au service des aviateurs alliés abattus et de jeunes réfractaires au STO.

     

     

    Le réseau est contraint de cesser ses activités quelques semaines avant le Jour J car il est démantelé au printemps 1944 par la Gestapo, efficacement secondée par des collaborateurs locaux.

     

    Le démantèlement du réseau Zéro-France (Mars et avril 1944)

     

    Le réseau Zéro-France connut une fin tragique dans le Calvados, la plupart de ses membres furent arrêtés. puis torturés et déportés en Allemagne ou en Autriche, principalement dans les camps de Sachsenhausen, Mauthausen et Neuengamme.

    Dans la région de Dives-Cabourg. le réseau fut démantelé par les Allemands peu avant le Débarquement. dans des conditions qui restent obscures encore aujourd'hui. Ce démantèlement eut lieu à la suite d'arrestations opérées surtout aux mois de mars et avril 1944.

    La capture de Raymond Romy, mécanicien automobile, vers le 22 mars 1944. semble être à l'origine du démantèlement. Il est arrêté pour vol de cartes d'alimentation et emprisonné sans que les Allemands ne soupçonnent son appartenance au réseau. Cependant. ces derniers font le rapprochement entre ce vol et l'existence probable d'un réseau de Résistance dans la région. Suite à une enquête. les Allemands apprennent l'existence d'Aimable Lepeu , chef du réseau. et se rendent à son domicile le 25 mars 1944. Après une fouille minutieuse de son appartement. les policiers trouvent la cachette où Lepeu dissimule ses documents.

     

    Or. parmi ces papiers se trouve la liste des noms des membres du réseau. Aimable Lepeu l'avait constituée afin de pouvoir témoigner de l'engagement de ses hommes dans la Résistance Tombée entre les mains des Allemands. cette liste provoque une véritable hécatombe De nombreuses arrestations sont opérées en quelques jours.

     

    Seize membres de Zéro-France sont arrêtés lors de la première vague dont Marius Tréfouel , Pierre Dupont et Léon Tardy (40 ans en 1940, cultivateur - Domicile : Grangues), bras droits d'Aimable Lepeu.

    Une seconde vague d'arrestations est menée à partir du 12 avril 1944 et concerne treize autres résistants du réseau. Quelques arrestations plus tardives ont lieu, notamment au mois de juillet 1944.

     

    Le réseau Zéro-France est implanté essentiellement au Nord-Ouest du département, le long de la côte fleurie

     

    Les deux groupes importants sont implantés à Dives-sur-Mer et Cabourg. Des groupes de moindre importance existent à Deauville et Villers-sur-Mer ainsi que vers l'intérieur du Pays d'Auge.

    Le nombre de résistants caennais est aussi important car Caen.

    chef-lieu du département, est un relais incontournable pour la transmission de renseignements

     

    :

    Sources :

    SÉNÉGAL Christophe. Zéro-France. Vie et mort d'un réseau de Résistance à Dives-Cabourg, Cabourg, Collège de la Divette, 1995; 96 pages.

    Archives de Jean Quellien.

    Mathieu Gourdain et Cédric Neveu

     

     

     

     

    « LA RESISTANCE - Jean-Pierre VOIDIES (1926-1996)LOUIS ROUSSEL, réseau ZERO FRANCE - RESISTANT »
    Partager via Gmail Delicious Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :