• Qu’est-ce que je pense à propos de la mutilation des femmes collaboratrices … ?

     

     

    Qu’est-ce que je pense à propos

    de la mutilation des femmes collaboratrices … ?

      

      

      

    Depuis la révolution française, la France a été connu par le monde comme le pays des droits de l’homme.

      

    Néanmoins, il est nécessaire que nous continuions à nous interroger si la devise liberté, égalité, fraternité reste la vérité.

     


    Si nous acceptons que la France soit le pays des droits de l’homme, c’est clair que dans cette situation, la France n’a pas été à la hauteur de cette réputation en ce qui concerne les femmes tondues.
      
    L’instance des femmes tondues est une tâche sur l’histoire de la France (Moore).
      
    L’article de Clio dit que les femmes collaboratrices étaient
      
      
    « effacer de la communauté » ;
     
      
    je pense parce que c’était un groupe facile de blâmer.
      
      
    Renée Guimberteau a écrit que c’était « une terreur sans précédent ».
      
    Alors bien sûr, les tontes seulement ont augmenté l’amertume et l’anéantissement pendent les années après la libération.
      
    Ce n’est pas un exemple d’égalité.
      
     
    C’était une atrocité égale aux actions des Allemands.
      
      
    Beaucoup de temps les « cocodette frivoles » (Virgili) étaient la fiction créée par les autres français.
      
      
    Les effets ont été que les femmes se sentaient indignes des noms de femme et de Française ».
      
    Je crois qu’on puisse voir ces sentiments dans la vidéo dessous.
     

    Ce film documentaire revient sur les destins croisés de femmes tondues à la libération.

    Jusqu’à très récemment, les historiens ont eu tendance à réduire l’épisode des femmes tondues à la Libération, le tenant pour un phénomène marginal. Cette pratique fut pourtant massive et répandue sur l’ensemble du territoire français en 1944-45.

      

    Pour la plupart des femmes tondues, c’est presque toujours la même histoire, celle d’une France occupée dans laquelle les jeunes filles, par insouciance ou inconscience, commettent l’impensable : le délit d’adultère avec l’ennemi de la Nation…

      

      

    Ce film vous invite dans diverses régions de France à la rencontre de Madeleine, Marie et Renée, victimes de tontes à la Libération.

      

    À travers les destins croisés de ces femmes, découvrez un épisode bien peu glorieux de l’histoire de la France.

     
     
     
    Je comprends les raisons pour la vengeance des français.
      
    Bien sûr les français ont voulu la vengeance à cause des horreurs de la guerre.
      
    Cependant, je ne pense pas que ce soit juste pour viser des femmes sans défense.
      
      
    Les femmes étaient visées seulement parce qu’elles étaient un groupe facile à blâmer.
      
    Je pense que cette action n’était pas courageuse parce que beaucoup de français ont collaboré avec les Allemands.
      
      
    Je crois que les malfaiteurs soient faibles, lâches et désespérés.
     
     
    http://www.tetue.net/?rubrique28
     
      
      
      
     
     
     
     
     
     
     
    « HISTOIRE d'une femme accusée....Les femmes tondues : une mise au pilori sexiste »
    Partager via Gmail Delicious Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :