• PHOTOS FFI

    Les résistants aident à la libération 
     
     
      
      
    En septembre 1943, les résistants corses ont déclenché une rébellion qui a libéré leur île avec l'aide de commandos qui sont venus d'Afrique du Nord.
     

    Début 1944, les groupements armés issus des différents mouvements de résistance se sont regroupé au sein des Forces fran?aises de l'intérieur (FFI)
     
     
     
    A partir de juin 1944, FFI (Forces Française Intérieur) et FTP (Francs-tireurs Partisans groupe résistants) ont aidé à la libération des autres départements français.
    Pour freiner l'arrivée des renforts allemands au lendemain du débarquement de Normandie, les résistants ont mis en place des plans de sabotage et des moyens de communication :
      
    Plan vert pour les voies ferrées, Plan violet pour les lignes téléphoniques et Plan bleu pour les installations électriques.
      

    Ils on été aussi mobilisé dans l'application du Plan Paul, qui visait à détruire les dépôts allemands de munitions et de carburants, à malmener les renforts allemands et pour préparer l'arrivée des alliées.
      

    Les FFI et FTP ont subi l'assaut de la Wehrmacht aidé par la Milice française au cours des combats meurtrie livrées dans les Alpes sur le Vercors et le plateau des Glières
     
     
    Elles ont déclenché la révolte parisienne qui a libéré Paris le 25 août 1944 avec l'appui de la 2ème Division blindée du général Leclerc
      

    Elles ont libéré la plus grande partie du sud-ouest et du centre de la France, et favorisé dans le sud-est l'avancement de la 1ère Armée française du général de Lattre de Tassigny débarquée en Provence en août 1944.
     
     

    Bilan de l'action de la résistance  

      

    Lorsque se termine la libération de la France au printemps 1945,le bilan est dur : 20 000 FFI ou FTP tués au combat, 30 000 fusillés, plus de 60 000 déportés, dont près de la moitié sont morts dans les camps.

      


    Mais le sacrifice de tout résistants n'a pas été moindre et l'action de la résistance qui a été une force d'appoint mais a bien servi la France.

      


    Cette action a été reconnue par le commandant en chef des armées alliées en Europe, le général Eisenhower, et a contribué ainsi à dispensé à la France d'être soumise à l'AMGOT ( Allied Military Government for Occupied Territories - Administration militaire alliée des territoires occupés ).
      

      

      

    sources : http://appeldu18juin1940.perso.sfr.fr/pages/5.html

      

      

     

     
     

    http://ekladata.com/les-sanglots-longs-des-violons.eklablog.com/mod_article43187200_4f53ba236d884.jpg

    « Les Français parlent aux Français..... pom pom pom pom...La Rose blanche.. ces jeunes allemands qui ont dit NON au nazisme »
    Partager via Gmail Delicious Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :