• JULIEN LENOIR

     

      

    La COLLABORATION

     

    Julien Lenoir

     

     

    Julien Lenoir, marchand de meubles à Caen, 49-53 rue Saint Pierre, voir ici publicité

     

     

    joue avant la guerre un rôle non négligeable dans la vie caennaise. Il est président du comité de la foire-exposition, conseiller municipal et adjoint au maire de Caen depuis 1935. II est aussi un ancien membre du P.S.F. du colonel de la Rocque , dont il démissionne début 1937.
    Quelques jours avant l'Occupation, il est chargé par le préfet d'encadrer la police auxiliaire de Caen et s'acquitte assez bien de sa mission. Il démisionne de ses fontions en août 1940.

     

     

    Ouest-Eclair du 9 août 1940

     

    Démission annulée après compromis avec le maire et le préfet le 21 août 1940. 

     

    Lors du conseil municipal du 27 mars 1941 il critique la distribution de charbon . Il est écarté du conseil municipal lors de sa désignation par Vichy en avril 1941.

     

    Personnage peu sympathique, ambitieux et vaniteux, Julien Lenoir voue alors une haine farouche au préfet Henri Graux qui apprécie peu les partisans de la Collaboration.

     

     


    En septembre 1941, Julien Lenoir revient enthousiasmé d'une foire tenue à Leipzig . Convaincu que le modèle nazi est celui qu'il faut à la France,

     

    il fonde une antenne du Groupe Collaboration. Celui-ci connaît un certain essor, en devenant le deuxième organe de la collaboration derrière le R.N.P., mais se heurte à l'hostilité affichée du préfet Graux . Les deux hommes ne vont cesser de s'affronter, Julien Lenoir multipliant les attaques et les calomnies afin d'obtenir son départ.
    Face au recul inexorable des mouvements de collaboration et à l'échec du Front révolutionnaire national (FRN), Julien Lenoir opte pour une collaboration policière avec l'occupant. Il joue un rôle important dans la création du Centre d'information et de renseignement (C.I.R.) en 1943 dirigé par Raoul Hervé , qui fournit des auxiliaires très actifs à la Gestapo.
    Après le Débarquement de juin 1944, Julien Lenoir se réfugie à Paris. Il donne alors plusieurs interviews à Radio-Paris et au Pariser-Zeitung et tente de monter l'opinion publique contre les Alliés en décrivant les ravages de leurs armées en Normandie. En septembre 1944, il prend la fuite avec les chantres de la collaboration qui se réfugient à Baden-Baden. Julien Lenoir, dans le gouvernement fantoche qui y est fondé, prend la tête de la commission Divertissements et jeux.
    Rentré en France, il est arrêté à Lyon, transféré à Caen et interné à la maison centrale en attendant de comparaître devant la cour de justice.

     

     

     

    Photo Liberté de Normandie 18 août 1945.

     

    Légende: Julien Lenoir passe rue Guillaume.. mais il a les menottes..

     

    Source: .

     

     

     

     

     

    Mais le 16 août 1945, 48 heures avant le début de sa première audience, un gardien le retrouve sans vie. Julien Lenoir s'est égorgé avec une lame de rasoir mécanique.

     

    Sa veuve sera condamnée à une amende de 13 millions de francs plus 4 millions de confiscation pour profits illicites.

     

    Deux frères de Julien Lenoir étaient également engagés dans la collaboration : Jean, membre du M.S.R., lié à Hervé et à la Gestapo, et Maurice, pétainiste et partisan d'un rapprochement franco-allemand. Comme son frère Julien, Jean tente de se suicider, mais échoue. En outre, les deux frères sont accusés d'avoir dénoncé leur frère André pour capter sa part d'héritage: déporté, il est mort au camp de concentration de Buchenwald. Le 28 novembre 1945, Jean est condamné à vingt ans de travaux forcés et Maurice, à dix ans.

     

     


    Sources :
    GRAUX Henry, Mémoires d'Henry Graux, préfet du Calvados de 1940 à 1942, présentés et annotés par Jean Quellien, Caen, Conseil général du Calvados, Direction des Archives, 1994,131 pages.

      et et et et ..

      

    BLOG SOURCES  

    http://sgmcaen.free.fr/collabaration/lenoir.htm

      

      

     

     

     

    « Le C.I.R.la L.V.F. »
    Partager via Gmail Delicious

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :