• Jean Moncorgé dit Jean Gabin-chef de char 2è D.B.

     

     

      

    Jean Moncorgé

    dit Jean Gabin-chef de char

     

     

    Jean Gabin ne s'est jamais vanté d'une partie de sa vie où il délaisse les caméras pour s'engager dans les Forces Françaises Libres en avril 1943.

      

    Après de nombreuses péripétie, sa demande insistante de participer activement au combat sera réalisé puisqu'il deviendra chef de char, et combattra aux batailles du Rhin, jusqu'en Allemagne à Berchtesgaden !

     

     

     

    "Je ne pouvais pas rester les mains dans les poches, continuer à faire des grimaces devant une caméra en étant payé en plus, et attendre tranquillement que les autres se fassent descendre pour que je retrouve mon patelin"

      

      

    Jean-Alexis Moncorgé dit Jean Gabin dans la 2e DB

     
    Jean GABIN (1904-1976)

    Après avoir failli une première fois suivre la 2e DB en France, Gabin enrage de rester coincé à Alger. A force d'insistance, il obtient de suivre une formation de conducteur de tank. Il revient ainsi en France à l'automne 1944 par Brest, pour participer ensuite aux combats en Lorraine comme chef de char "Souffleur II".
      
    En février 1945, Jean Gabin retrouve Paris le temps d'une permission.
     
      
     

    Engagé pour toute la durée de la guerre, Gabin est envoyé, en avril 1945, avec son unité pour libérer les Résistants FFI assiégés depuis des mois dans Royan.
     
     
      
     

    Démobilisé en juillet, il rentre en France où il est décoré de la Médaille Militaire et de la Croix de Guerre.
      
    Refusant de participer au défilé du 14 Juillet sur les Champs-Elysées, il le regarde de la fenêtre de l'hôtel Claridge:

    J.G : "J'étais donc aux premières loges pour assister à la parade militaire et j'ai évidemment vu passer mon char "Souffleur II".
      
    A sa tête il y avait mon second,
      
    Le Gonidec, qui avait l'air content d'être là.
      
    C'était con, mais j'ai pas pu m'empêcher de chialer..."
     


    Source : Jean Gabin par A. Brunelin
    (Ramsey Poche Cinéma)
     
     


    Le "pacha" du souffleur.
     
     
     
     
    Marlène Dietrich et Jean Gabin un couple éphémère de la guerre
     
     

     

     Ses rôles ont fait de Jean Gabin une légende du cinéma français.

      

    Mais que sait-on réellement de l'histoire de cette star populaire que la pudeur incitait au silence ? Derrière ce visage dur se cachait un homme avec ses failles, ses inquiétudes et ses blessures son désarroi, ses pleurs.

      

    On découvre notamment comment le second maître Moncorgé s'est retrouvé au milieu des soldats prenant d'assaut le repaire d'Adolf Hitler à la fin de la guerre.

      

    Pourquoi celui qui, toute sa vie, rêvait d'être reconnu comme un paysan a-t-il été pris en otage par 600 agriculteurs dans son domaine de l'Orne ?

      

    Pour quelle raison ce père de famille attentif a-t-il refusé de se rendre au mariage de sa fille ?

      

    Grâce aux témoignages inédits de ses enfants, et de ses copains de régiment, les équipes d'«Un jour,un destin» reviennent sur la personnalité complexe de Jean Gabin.

     

      

      

     Sources

     http://souvenezvous44.blogspot.fr/2011/01/j

    ean-moncorge-dit-jean-gabin-dans-la-2e.html

     

     

     

     

     

     

     

    « Les PRISONNIERS de GUERRE, le RETOUR d'Allemagne GÉNOCIDES EN UNION SOVIÉTIQUE »
    Partager via Gmail Delicious Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Marie
    Lundi 14 Juillet 2014 à 20:44

    Votre blog Madame est formidable.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :