• Henri Le VEILLÉ

     

     

    RESISTANCE

     

     

    SOURCES: Collection Résistance et Mémoire.

     

    Henri Le VEILLÉ (1907-1997)

     

     

     

     

    En 1939. Henri Le Veillé est agent des installations aux PTT à Caen. C'est aussi un ardent syndicaliste de la CGT. A la déclaration de guerre, il est affecté en Afrique du Nord. Démobilisé après la défaite, il rentre à Caen, début septembre 1940, et reprend son travail à la Poste.

     

     

     

     

    Avec sa fougue habituelle, il ne tarde pas à manifester clairement son opinion. Conseiller municipal de Blainville, il refuse de siéger sous le portrait du maréchal Pétain ; ce qui lui vaut, avec quelques uns de ses collègues, d'être déchu de son mandat.

     

     

     

     

     

     

    En octobre 1940, alors qu'il est venu à la maternité de Bénouville pour une installation téléphonique, la directrice, Léa Vion , après s'être assurée de ses sentiments, lui propose d'entrer dans la Résistance au sein de l'Armée des Volontaires. 

     

    Il est alors mis en rapport avec l'un des membres de ce mouvement, René Duchez , qui lui demande de former un groupe au sein des PTT et de recueillir des renseignements sur les transmissions allemandes. Il remplit cette mission avec succès et ne tarde pas à étendre son organisation dans la Manche et l'Orne ; ce qui lui vaut d'être approché en janvier 1942 par Ernest Pruvost qui, de Paris, est en train de mettre en place le réseau Action PTT. Le Veillé accepte d'en prendre la direction pour la Normandie, tout en restant membre de l'Armée des Volontaires puis de l'OCM.

      

     

    A l'automne 1943, il participe aux premières réunions du Comité départemental de libération (CDL) au titre de représentant de la CGT. Au début de l'année 1944, il prend en charge et guide dans le Calvados le capitaine Jean Renaud-Dandicolle , chargé par le SOE de mettre en place le maquis de Saint-Clair et de réceptionner des parachutages d'armes.

     

     

    Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944. Henri Le Veillé et ses hommes passent à l'action et sabotent les réseaux de transmissions des Allemands ce qui nuira gravement à leurs capacités de réaction face à l'assaut des Alliés.

      

     

    voir également ce site

     

     

    Sources:

     

     

     

    Archives de Jean Quellien

     

     

     

    et

     

     

     

    http://sgmcaen.free.fr/resistance/leveille-henri.htm

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « CHRONOLOGIE de l'OCCUPATION de CAEN..1940 - 1941 - 1942 - 1943 - 1944LEA VION »
    Partager via Gmail Delicious

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :